Discipline Fondamentale Histoire

Présentation

Les disciplines des sciences humaines participent à une formation gymnasiale généraliste et ouverte aux domaines essentiels de la connaissance.

Les cinq disciplines des sciences humaines (histoire, géographie, économie, droit et philosophie) offrent à l’élève, candidat à la maturité fédérale, des éclairages différents mais complémentaires sur le monde actuel et ses racines. Elles contribuent à la formation d’un individu conscient de son identité et capable d’exercer sa liberté de citoyen.

Objectifs généraux

L’histoire étudie les faits politiques, économiques, sociaux et culturels, passés et présents. Elle doit permettre à l’élève :

  • de se situer dans le temps et dans l’espace.

L’enseignement de l’histoire offre des cadres référentiels solidement étayés qui donnent à l’élève la possibilité de comprendre les événements actuels et passés, de saisir les mécanismes économiques, sociaux et culturels, ainsi que de développer son sens des causalités. Le lycée a pour objectif d’approfondir et de problématiser l’histoire contemporaine, pour donner à l’élève des clés de compréhension du monde dans lequel nous vivons.

  • de s’ouvrir à différentes cultures.

En confrontant l’élève à d’autres modes de vie, à d’autres mentalités et à d’autres valeurs dans le temps et dans l’espace, l’enseignement de l’histoire amène celui-ci à développer une forme de tolérance, de dépassement des préjugés et des stéréotypes culturels, de compréhension des différences.

  • de se construire en tant que citoyen.

Analysant les différentes formes de pouvoir, les systèmes politiques et leurs évolutions, les mécanismes de contrôle du pouvoir et de participation des citoyens, l’élève est conduit à s’intéresser à la vie politique et à se représenter comme un acteur de la société dans laquelle il vit.

  • de développer son sens critique.

L’enseignement de l’histoire, sans prétendre faire des élèves des historiens, donne des outils d’analyse critique des documents et des savoirs permettant à l’élève d’expliquer les événements dans leur complexité.

L’histoire se veut par conséquent une discipline d’éveil, d’ouverture et de décentrement, mais aussi une discipline de structuration de la pensée.

Objectifs fondamentaux de l’histoire

A. Connaissances

– Connaître les étapes les plus importantes de l’histoire contemporaine du monde et de la Suisse dans les domaines suivants :

  • les structures politiques et leur évolution
  • les faits sociaux et économiques
  • les faits culturels
  • les mentalités

– S’efforcer d’établir des liens logiques entre ces différents domaines.

B. Savoir-faire

  • s’informer, se forger une opinion
  • distinguer entre faits et opinions
  • reconnaître et apprécier des opinions divergentes
  • soumettre à une analyse critique les sources historiques et les saisir dans leur contexte
  • identifier les mythes et les stéréotypes de l’histoire
  • comprendre les dimensions historiques de l’actualité
  • saisir l’évolution des structures
  • maîtriser un langage historique adéquat

C. Attitudes

  • être ouvert aux autres cultures, mentalités, systèmes de valeurs et modes de vie
  • être conscient des traditions de sa propre culture, en pleine connaissance de sa relativité historique
  • s’exercer à la rigueur et l’objectivité que réclame la méthode historique

Évaluation

L’évaluation des travaux d’élèves s’effectuera de manière variée et progressive. Ces travaux porteront sur l’aptitude des élèves à appliquer leurs connaissances à des documents, puis à leurs capacités d’analyse et de synthèse. Certains travaux écrits pourront se faire avec les instruments de référence à disposition (notes de cours, manuel, atlas, nouveaux médias, etc.).

L’évaluation pourra porter aussi sur des travaux réalisés en classe et à domicile, individuellement ou par groupes (dossiers, exposés, etc.).

Programme d’histoire comme discipline fondamentale

1ere année
Cadre chronologique : 1815-1918

NotionsCadres événementiels

La démocratie, une nouvelle manière d’organiser les États et les sociétés, basée sur les valeurs des droits de l’homme.

La Suisse de 1848. La montée du libéralisme et sa radicalisation qui débouche sur la guerre civile du Sonderbund. La Constitution, le fédéralisme et les institutions qui fondent la démocratie suisse actuelle.

La Révolution industrielle, une nouvelle manière de produire qui transforme les rapports économiques, sociaux, et géographiques.

L’introduction des machines et l’utilisation de l’énergie fossile deviennent un fondement de l’évolution de la société industrielle. L’industrialisation stimule l’essor des villes et donne naissance à des couches sociales nouvelles. La dureté des conditions de travail conduit à des conflits et à l’apparition de nouveaux mouvements sociaux.

L’impérialisme. L’Europe industrielle triomphante s’impose au monde.

La colonisation du continent africain.

La guerre moderne est industrielle et mondiale.

Par le jeu des alliances et par le biais des colonies, le monde entre dans une guerre industrielle, longue et brutale, visant l’anéantissement de l’ennemi. Traité de Versailles, enjeux et conséquences.

2e année
Cadre chronologique : 1918-1945

NotionsCadres événementiels

Le communisme, premier totalitarisme.

Le régime soviétique est partagé entre rêve de révolution mondiale et construction du socialisme en URSS.

La crise généralisée du système capitaliste et libéral de 1929.

Le krach de Wall Street déstabilise l’ensemble du système et la Grande Dépression s’étend sur les USA puis sur le reste du monde. Elle inaugure l’intervention active de l’État dans l’économie (New Deal).

Le nazisme, un totalitarisme raciste.

Humiliation de la défaite et crise économique font le lit du nazisme allemand qui se présente comme une troisième voie entre libéralisme et stalinisme.

La Deuxième Guerre est un conflit total.

Soldats, civils (Résistance, travail forcé) et ressources sont mobilisés en masse dans cette guerre contre le mal absolu.

Le génocide des juifs européens.

Du discours antisémite des années 30 au passage à l’acte.

3e année
Cadre chronologique : 1945 à 1991

NotionsCadres événementiels

La Suisse pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Approche nuancée de l’implication de la Suisse dans le conflit mondial, sous ses aspects politiques, sociaux, économiques et financiers.

Le monde bipolaire de la Guerre froide.

La bombe atomique crée l’équilibre de la terreur. Les camps se figent : soviétisation de l’Est européen et « containment ».

La décolonisation et la fin de l’impérialisme européen.

Étude d’un ou deux cas en Afrique et en Asie. Le mouvement des non-alignés contre le monde bipolaire.

Nouvelle complexité mondiale : entre suprématie des Etats-Unis et émergence de nouvelles puissances.

L’implosion du bloc communiste ouvre la voie à la domination mondiale des USA et modifie les équilibres mondiaux (émergence de la puissance chinoise, construction européenne, globalisation, etc).