CINECLUB SAISON 2017/18

Envie de cinéma ? Ceci est pour vous ! La vibrante équipe du Cinéclub (17 animateurs cette année) vous sert sur un plateau 15 films qui vous feront passer l’envie du home-cinéma du salon ! Désormais incontournable, la soirée-frissons « Halloween » remet le couvert avec deux oeuvres assez angoissantes pour vous laisser scotchés sur nos super-sièges collector dans lesquels il est impossible de s’assoupir.
Concocté par nos animateurs, le programme vous offre des films de genre et d’époque variés soigneusement sélectionnés. Osez la découverte hors des chemins balisés par les blockbusters, retrouvez vos amis et venez partager notre passion du 7e art. Vous et votre portemonnaie (15 films pour 20 francs) ne ressortirez pas lessivés par des navets. Cerise sur le gâteau, une soirée duo gratuite verra le jour en mars à l’ABC. Le cinéclub est votre club de cinéma. Rendez-vous le 27 octobre prochain !

Le Cinéclub du Lycée


27 octobre 2017

L’ACCUSE (CONTRATIEMPO). Paulo Oriol, Espagne, 2017, 1h50.
Policier, thriller. Adrian Doria, businessman à la réussite insolente, se réveille dans une chambre d’hôtel, fermée de l’intérieur, aux côtés de sa maîtresse… morte ! Tout l’accuse. Malgré tout, il clame son innocence. Adrian recrute la prestigieuse avocate Virginia Goodman. Ensemble, ils préparent une ligne de défense mais un témoin à charge fait son apparition à la dernière minute. Un thriller abouti et maîtrisé, emblématique de la belle vigueur du cinéma espagnol contemporain.

3 novembre : soirée duo SF et HALLOWEEN

(19h) 10 CLOVERFIELD LANE. Dan Trachtenberg, USA, 2016, 1h43.
Science-Fiction. Une jeune femme se réveille dans une cave après un accident de voiture. Ne sachant pas comment elle a atterri dans cet endroit, elle pense tout d’abord avoir été kidnappée. Son gardien tente de la rassurer en lui disant qu’il lui a sauvé la vie après une
attaque chimique d’envergure. En l’absence de certitude, elle décide de s’échapper… Un huis-
clos mené de main de maître.

(21h15) DANS LE NOIR (LIGHTS OUT). David F. Sandberg, GB, 2016, 1h21.
Épouvante-horreur. Petite, Rebecca a toujours eu peur du noir. Mais quand elle est partie de chez elle, elle pensait avoir surmonté ses terreurs enfantines. Désormais, c’est au tour de son petit frère Martin d’être victime des mêmes phénomènes surnaturels qui ont failli lui faire perdre la raison. Car une créature terrifiante, mystérieusement liée à leur mère Sophie, rôde de nouveau dans la maison familiale. Cherchant à découvrir la vérité, Rebecca comprend que le danger est imminent… surtout dans le noir.

17 novembre

LION. Garth Davis, USA/GB/AUSTRALIE, 2016, 2h09.
Biopic. À 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, il doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens. 25 ans plus tard, Saroo, devenu un véritable Australien, pense toujours à sa famille en Inde. Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village. Une histoire vraie tirée du récit autobiographique de Saroo Brierley et qui ne tombe jamais dans le mélo tire-larmes.

24 novembre

SUBURRA. Stefano Sollima, Italie, 2015, 2h15.
Policier. La Suburra, quartier malfamé de Rome, est le théâtre d’un ambitieux projet immobilier. L’État, le Vatican et la Mafia sont impliqués. En sept jours, la mécanique va s’enrayer: la Suburra va sombrer, et renaître. Fresque d’une humanité corrompue, le film de Sollima est un thriller extraverti fait de péripéties violentes, froides et érotiques.

1er décembre : soirée duo Teen movies

(19h) MUSTANG. Deniz Gamze Ergüven, Turquie, 2014, 1h37.
Drame. C’est le début de l’été. Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre soeurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues. La maison familiale se transforme progressivement en prison et les mariages commencent à s’arranger. Les cinq soeurs, animées par un même désir de liberté, détournent
les limites qui leur sont imposées. Une tragédie d’une infinie justesse.

(21h15) DANS LA MAISON. François Ozon, France, 2012, 1h45.
Thriller. Un garçon de 16 ans s’immisce dans la maison d’un élève de sa classe, et en fait le récit dans ses rédactions à son professeur de français. Ce dernier, face à cet élève doué et différent, reprend goût à l’enseignement, mais cette intrusion va déclencher une série
d’événements incontrôlables. Un chef-d’oeuvre de malice et de profondeur ludique.

8 décembre

BIRDMAN. Alejandro Gonzalez Inarittu, 2015, 1h59.
Tragi-comédie. À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Tourné à la manière d’un prologue de combat de boxe, « Birdman » est un tour de force technique.

15 décembre

L’IDIOT. Juri Bykov, Russie, 2014, 1h52.
Drame. Dima Nikitin, un plombier simple et honnête, exerce dans une petite ville russe. En dehors de son exceptionnelle intégrité, rien ne le fait sortir du lot jusqu’au jour où la tuyauterie d’un dortoir, principalement occupé par des ivrognes et des marginaux, éclate, menaçant les occupants. Nikitin se lance alors dans une odyssée nocturne, à l’assaut de tout un système de bureaucrates corrompus. Un constat politique amer de la société russe, librement inspiré de « L’idiot » de Dostoïevski.

12 janvier 2018

LE PIANISTE. Roman Polanski, France, 2002, 2h28.
Palme d’or 2002. Drame. Durant la Seconde Guerre mondiale, Szpilman, un célèbre pianiste juif polonais, échappe à la déportation mais se retrouve parqué dans le ghetto de Varsovie dont il partage les souffrances, les humiliations et les luttes héroïques. Il parvient à s’en échapper et se réfugie dans les ruines de la capitale. Un officier allemand, qui apprécie sa musique, l’aide à survivre. D’après le récit de Wladyslaw Szpilman, survivant du ghetto de Varsovie.

19 janvier : soirée duo Films du Sud

(19h) DEGRADE. Tarzan & Arab Nasser, Palestine, 2015, 1h23.
Comédie dramatique. Une famille mafieuse a volé le lion du zoo de Gaza et le Hamas décide de lui régler son compte ! Prises au piège par l’affrontement armé, treize femmes se retrouvent coincées dans le salon de coiffure de Christine. Ce lieu de détente, survolté le temps d’un après-midi, voit se confronter des personnalités de tous âges et de toutes catégories sociales…

(21h) BARAKAH MEETS BARAKAH. M.Sabbagh, Arabie Saoudite, 2016, 1h28.
Comédie dramatique. Barakah travaille comme agent de police à la Municipalité de Djeddah. Issu d’un milieu pauvre, il est amoureux de Bibi qui, elle, vit avec ses parents adoptifs très riches, arborant la vulgarité des parvenus. Barakah est un jeune homme simple et respectueux des lois, même s’il en souffre. Bibi, star des réseaux informatiques, est plus émancipée. Une critique douce-amère de la société saoudienne qui révèle la manière dont la jeunesse tente d’échapper aux contraintes qui lui sont imposées.

26 janvier

LE SALAIRE DE LA PEUR. Henri-Georges Clouzot, France, 1953, 2h31.
Drame psychologique. En Amérique Centrale, une compagnie pétrolière propose une grosse somme d’argent à qui acceptera de conduire deux camions chargés de nitroglycérine sur 500 kilomètres de pistes afin d’éteindre un incendie dans un puits de pétrole. Quatre aventuriers sont choisis et entament un voyage long et très dangereux… Avec Yves Montand et Charles Vanel. L’un des plus célèbres films du cinéma français, à l’atmosphère étouffante.

9 février

MA LOUTE. Bruno Dumont, France, 2016, 2h02.
Comédie burlesque. Été 1910, Baie de la Slack dans le Nord de la France. De mystérieuses disparitions mettent en émoi la région. L’improbable inspecteur Machin et son sagace Malfoy (mal)mènent l’enquête. Ils se retrouvent bien malgré eux au coeur d’une étrange et dévorante histoire d’amour entre Ma Loute, fils aîné d’une famille de pêcheurs aux moeurs bien
particulières et Billie, de la famille Van Peteghem, riches bourgeois lillois décadents.

23 février

MAMMA MIA. Phillida Lloyd, USA, 2008, 1h50.
Comédie musicale. C’est en 1999, sur la ravissante île grecque de Kalokairi, que l’aventure romantique commence, dans un hôtel méditerranéen isolé tenu par Donna, sa fille Sophie et le fiancé de Sophie. En vue de son prochain mariage, Sophie poste trois invitations destinées à trois hommes bien différents dont elle pense que l’un d’eux est son père. De trois points du globe, trois hommes s’apprêtent à revenir sur l’île… Scénario construit à partir du répertoire quasi complet des tubes d’ABBA. Une fin de saison en beauté !

VENDREDI 9 OU 16 MARS : SOIRÉE DUO À L’ABC (PROGRAMMATION PAR LES ÉLÈVES)


 

INFORMATIONS : au secrétariat (032.886.38.54) ou sur le site du LBC : www.lelbc.ch
VENTE : au secrétariat, dans le hall (dès le 16 octobre) ou à l’entrée de l’aula le soir-même.
PRIX : 15 films pour 20.-. Entrée unique : 5.- (soirée duo : 7.- les deux films)
PROJECTIONS : Loin du zapping télévisuel, nous fonctionnons sans entractes et avec des versions originales (sous-titrées français) pour respecter l’authenticité de l’oeuvre. Nous privilégions le cinéma d’auteur indépendant. Un programme réunissant toutes les fiches des films de la saison est distribué lors de l’achat de l’abonnement en début de saison. Films blu-ray avec système-son professionnel.
NUIT DU CINÉMA : JEUDI 29 MARS 2018
PUBLIC : le Cinéclub du Lycée Blaise-Cendrars n’est pas public. Il est scolaire et réservé aux étudiants.
BONUS : certains films peuvent être précédés de courts-métrages ou de courtes présentations.
CUMULUS : l’abonnement donne droit à l’accès gratuit au Cinéclub Casino Le Locle.

Toutes les séances ont lieu à l’aula du Lycée Blaise-Cendrars à 19h (et 21h ou 21h15 lors des soirées duo)

LE CINECLUB : Igor Zender 1C/ Sam Mylan 1G/ Inès Baltic 1G/ Sami Dalipi 1M/ Samuel da Costa 1M/ Valéria Salgueiro 2F /Lucas Ponce 2H/ Evan Contarino 2H/ Doruntina Bekolli 3L/ Anne-Rose Mboussi 3L/ Joyce Joliat 3G/ Lara Zender 3F/ Mathilde Joray 3H/ Gajol Vanniyasingham 3M/ Faty Ndiaye 3E/ Elie Kernen 3B/ Hady Mansour 1E/ Technique : Fabien Méroz / Secrétariat : Maïra Botteron / Responsable : Jean-Philippe Rawyler.