Discipline Fondamentale Histoire et éducation civique

Présentation

Les disciplines des sciences humaines participent à une formation gymnasiale généraliste et ouverte aux domaines essentiels de la connaissance.

Les cinq disciplines des sciences humaines (histoire, géographie, économie, droit et philosophie) offrent à l’élève, candidat à la maturité fédérale, des éclairages différents mais complémentaires sur le monde actuel et ses racines. Elles contribuent à la formation d’un individu conscient de son identité et capable d’exercer sa liberté de citoyen. A ce titre, l’enseignement de l’éducation civique, qui relève traditionnellement de l’histoire, est aussi dévolu à l’ensemble des sciences humaines.

Objectifs généraux

L’histoire étudie les faits politiques, économiques, sociaux et culturels, passés et présents. Elle tend à permettre à l’élève :

  • de se situer dans le temps et dans l’espace.

L’enseignement de l’histoire offre des cadres référentiels solidement étayés qui donnent à l’élève la possibilité de comprendre les événements actuels et passés, de saisir les mécanismes économiques, sociaux et culturels, ainsi que de développer son sens des causalités. Là où l’école obligatoire a assuré les bases en dispensant un cycle complet d’enseignement de l’histoire (de l’Antiquité à nos jours), le lycée reprend, en l’approfondissant et en la problématisant, l’histoire contemporaine, pour donner à l’élève des clés de compréhension du monde dans lequel nous vivons.

  • de s’ouvrir à différentes cultures.

En confrontant l’élève à d’autres modes de vie, à d’autres mentalités et à d’autres valeurs dans le temps et dans l’espace, l’enseignement de l’histoire amène celui-ci à développer une forme de tolérance, de dépassement des préjugés et des stéréotypes culturels, de compréhension des différences.

  • de se construire en tant que citoyen.

Analysant les différentes formes de pouvoir, les systèmes politiques et leurs évolutions, les mécanismes de contrôle du pouvoir et de participation des citoyens, l’élève est conduit à s’intéresser à la vie politique et à se représenter comme un acteur de la société dans laquelle il vit.

  • de développer son sens critique.

L’enseignement de l’histoire, sans prétendre faire des élèves des historiens, donne des outils d’analyse critique des documents et des savoirs permettant à l’élève d’expliquer les événements dans leur complexité.

L’histoire se veut par conséquent une discipline d’éveil, d’ouverture et de décentrement, mais aussi une discipline de structuration de la pensée. Elle se prête particulièrement à une collaboration interdisciplinaire.

Objectifs fondamentaux de l’histoire

A. Connaissances

– Connaître les étapes les plus importantes de l’histoire contemporaine du monde et de la Suisse dans les domaines suivants :

  • les structures politiques et leur évolution
  • les faits sociaux et économiques
  • les faits culturels (arts, religions, sciences…)
  • les mentalités et modes de vie

– S’efforcer d’établir des liens logiques entre ces différents domaines.

B. Savoir-faire

  • s’informer, se forger une opinion
  • distinguer entre faits et opinions
  • reconnaître et apprécier des opinions divergentes
  • soumettre à une analyse critique les sources historiques et les saisir dans leur contexte
  • identifier les mythes et les stéréotypes de l’histoire
  • comprendre les dimensions historiques de l’actualité
  • saisir l’évolution des structures
  • maîtriser un langage historique adéquat
  • mener une recherche historique de portée restreinte
  • savoir indiquer ses sources (bibliographie)

C. Attitudes

  • être ouvert aux autres cultures, mentalités, systèmes de valeurs et modes de vie
  • être conscient des traditions de sa propre culture, en pleine connaissance de sa relativité historique
  • respecter des théories différentes et des avis contradictoires
  • mesurer les potentialités de l’action politique et sociale, en étant conscient d’être le maillon d’une longue chaîne historique
  • s’exercer à la rigueur et l’objectivité que réclame la méthode historique

Objectifs fondamentaux de l’enseignement de L’éducation civique

A. Connaissances

  • connaître les grands choix auxquels la Suisse est confrontée aujourd’hui
  • connaître la position de la Suisse en Europe et dans le monde
  • comprendre les mécanismes politiques aux niveaux communal, cantonal et fédéral
  • saisir les principales formes d’organisation politique, juridique, sociale, économique
  • connaître les plus importantes institutions internationales

B. Savoir-faire

  • disposer d’un langage approprié pour parler de politique
  • être apte à exercer ses droits civiques (initiative, référendum, vote et éligibilité), ainsi qu’à défendre ses droits personnels face à la collectivité ou à des tiers (droit de recours, procédure judiciaire)
  • distinguer entre faits et opinions politiques, évaluer des opinions divergentes
  • faire la part d’intérêts personnels ou d’intérêts tiers face au bien public
  • s’informer correctement et être apte à se forger une opinion personnelle, à défendre son point de vue de manière cohérente

C. Attitudes

  • être motivé pour participer comme citoyen actif à la vie publique
  • être ouvert aux opinions d’autrui et au consensus, tout en sachant défendre son point de vue avec loyauté et cohérence
  • faire preuve de compréhension pour les conflits d’intérêts et notamment pour les aspirations de personnes et de groupes sociaux défavorisés

Evaluation

L’évaluation des travaux d’élèves s’effectuera de manière variée et progressive. Aux premiers tests de connaissance et de compréhension s’ajouteront peu à peu des épreuves portant sur l’aptitude des élèves à appliquer leurs connaissances à des documents, puis à leurs capacités d’analyse et de synthèse. L’apprentissage de la « dissertation » historique sera conduit progressivement. Certains travaux écrits pourront se faire avec les instruments de référence à disposition (notes de cours, manuel, atlas, nouveaux médias, etc.).

L’évaluation pourra porter aussi sur des travaux réalisés en classe et à domicile, individuellement ou par groupes (dossiers, exposés, etc.).

Les savoir-faire tels que l’analyse critique des sources historiques feront l’objet d’exercices conduits dans l’esprit de l’évaluation formative.

 

Programme d’histoire comme discipline fondamentale

1ère année

 

Cadre chronologique : XIXe siècle

Problématiques :

  • nation, nationalités et nationalismes
  • l’ère de la démocratie
  • le temps des révolutions
  • libéralisme et socialisme
  • le bouleversement des structures économique et sociales issu de la révolution industrielle
Contenus

Applications à l’éducation civique

Introduction à l’histoire contemporaine (la Révolution française et Napoléon) Les droits de l’homme
La naissance de la Suisse moderne au XIXe siècle

Confédération d’États et État fédératif

Les institutions de la Suisse moderne; les trois pouvoirs, les droits populaires

La naissance des partis politiques

La révolution industrielle et ses implications sociales, politiques et idéologiques
L’Europe de 1815 à 1848 : revendications libérales et démocratiques, mouvement des nationalités L’évolution de la neutralité suisse

Les unités nationales (Italie, Allemagne)

Les relations entre l’Europe et le monde; émigration et colonisation
Problèmes d’actualité

2e année
 

Cadre chronologique : début du XXe siècle  –  1939

Problématiques :

  • la crise des démocraties et les nouvelles idéologies totalitaires : communisme et fascismes
  • la guerre moderne
  • le renforcement du rôle de l’État
Contenus Applications à l’éducation civique

Les origines de la première guerre mondiale

La guerre de 1914-1918 La politique des pleins pouvoirs
L’après-guerre : traités de paix, séquelles de la guerre et détente internationale

La grève générale de 1918 et ses conséquences politiques et sociales

La Suisse et la SDN

La révolution russe et l’État soviétique
L’Italie fasciste
La crise des années trente
L’Allemagne national-socialiste
Les mutations des démocraties libérales Tensions sociales et paix du travail en Suisse
Problèmes d’actualité

 

3e année

 

Cadre chronologique : 1939 à nos jours

Problématiques :

  • la naissance de l’État social
  • les rapports Est / Ouest
  • les rapports Nord / Sud
  • le réveil du monde musulman et de l’Asie
  • la société de consommation et d’information
  • la mondialisation
Contenus Applications à l’éducation civique

La seconde guerre mondiale (causes, déroulement et conséquences)

La Suisse de 1939 à 1945

L’élection du général

La neutralité à l’épreuve

De la guerre froide à l’effondrement du bloc soviétique et à l’affirmation duleadership américain

Le rôle de l’O.N.U. et des institutions affiliées

La décolonisation : nationalismes et indépendances en Asie et en Afrique La politique suisse de coopération
L’Extrême-Orient au XXe siècle

La construction européenne

Les institutions européennes

Les rapports de la Suisse avec l’Europe

Croissance et crise économique depuis 1945

La Suisse de 1945 à nos jours Évolution des institutions
Problèmes d’actualité